Les questions les plus fréquemment poséesau sujet des OVNIs -- un FAQ sur les OVNIs

Cette liste représente les questions les plus fréquemment posées par les personnes qui abordent les OVNI pour la première fois. Nous avons essayé de fournir des réponses simples, afin que les étudiants et les autres personnes intéressées puissent saisir l'essentiel du phénomène OVNI engénéral, et ce quel que soit leur âge. Si vous recherchez des informations sur Roswell, les enlèvements ou d'autres sujets connexes, reportez vous aux pages concernant ces sujets. Traduit de l'anglais par Jean Lejeune (France) et Cristina Furini (Italie).

Que sont les OVNI?

Les OVNI sont des Objets Volants Non Identifiés, mais personne ne sait ce qu'ils sont vraiment. De nombreux chercheurs (appelés Ufologues), ont des théories sur ce que peuvent être les OVNI, mais comme personne ne peut examiner un OVNI dans un laboratoire, toutes ces idées ne sont sue des devinettes intellectuelles. Nous pouvons cependant tenter une définition des OVNI que vous pouvez trouver utiles pour étudier le sujet :

Un OVNI est l'observation rapportée d'un objet ou d'une lumière observée dans le ciel ou au sol, dont l'aspect, la trajectoire, les actions, les mouvements, les lumières et les couleurs n'ont pas d'explication logique, conventionnelle ou naturelle, et qui ne peuvent pas être expliqués, non seulement par le témoin originel, mais aussi par les scientifiques ou les experts techniques qui essaient de faire une identification rationnelle après avoir examiné les preuves.

Qui observe des OVNI ?

Des gens de toutes sortes observent des OVNI .L'âge, la richesse ou le niveau d'éducation n'importent pas. En fait, de nombreuses personnes qui observent des OVNI ne les cherchaient même pas lors de leur observation. Les personnes qui habitent dans de petites villes ou à la campagne, et sont à l'extérieur tard le soir, ont davantage de chances d'observer un OVNI. Bien que la plupart des membres du CUFOS n'ont personnellement jamais vu un OVNI, certains de nos collègues font remonter leur intérêt pour les OVNI à une observation faite quand ils étaient enfants ou jeunes adultes.

A quoi ressemblent les OVNI ? À quelle vitesse se déplacent-ils ? Puis-je les photographier?

Les OVNI sont de toutes tailles et formes. Certains d'entre eux ne sont que de petites tâches de lumière qui bougent la nuit, dans le ciel, de manière étrange. Ils sont appelés Lumières Nocturnes (LN) et constituent le groupe d'OVNI le plus couramment observé. Les Lumières Nocturnes ne sont pas très intéressantes, car le témoin ne voit que peu de détails, et sans détails, les ufologues ne peuvent rien apprendre de nouveau. Les objets éloignés, souvent en forme de disque ou de soucoupe, constituent les Lumières Diurnes (LD). Quand les OVNI s'approchent beaucoup plus près des témoins (dans une zone de 50 m), les observations sont appelées Rencontres Rapprochées. Il y a 3 types de Rencontres Rapprochées, appelées RR1, RR2, et RR3 (les enlèvements sont parfois appelées RR4). Au cours des Rencontres Rapprochées, les témoins disent avoir vu des OVNI en sorme de soucoupes, de boomerang, de sphères, de diamants, de cigares, de triangles, ou d'autres formes étranges. Ils ont des lumières vives, parfois rouges ou blanches, ou d'autre fois de multiples couleurs.

La vitesse des OVNI varie énormément selon les observations. Des OVNI peuvent planer silencieusement très longtemps, puis s'éloigner instantanément à grande vitesse (certainement beaucoup plus vite que n'importe quel avion conventionnel). Il s peuvent se déplacer lentement dans le ciel, ou exécuter des man¦uvres incroyables, comme des virages à angle droit, à des vitesses ahurissantes. Nous ne connaissons pas le mode de propulsion des OVNI, ou qu'est-ce qui leur confère une telle man¦uvrabilité.

Il y a peu de photos d'OVNI indubitablement authentiques. De nombreuses soi-disant photos d'OVNI sont en fait des phénomènes naturels (comme des nuages de formes étranges), ou sont dues à des fuites de lumière dans les appareils photo, ou encore des défauts apparus lors du développement du film. Certaines photos ne sont que des tromperies délibérées perpétrées par des gens qui veulent vous faire croire qu'ils ont vu des OVNI pour toutes sortes de raisons, telles que la célébrité, l'argent, ou la propagation d'idées philosophiques ou religieuses. Quelques unes des meilleures photographies d'OVNI ont été prises à McMinville, dans l'Oregon, en 1950, à Rouen, en France, en 1954, au large des côtes du Brésil, en 1958, et à Lubbock, au Texas, en 1951. Il existe également des enregistrements vidéo d'OVNI prises dans la vallée de l'Hudson à New York, et en Belgique. Ces images peuvent être vues dans de nombreux livres sur les OVNI disponibles dans votre bibliothèque locale.

Les photographies ne constituent pas une preuve suffisante de l'existence des OVNI, car elles peuvent être facilement truquées.

Quand les gens ont-ils vu des OVNI pour la première fois?

De nombreux ufologues disent que les OVNI ont été vus à travers toute l'histoire. Il existe de nombreux mythes, légendes, et histoires qui racontent des choses étranges observées dans le ciel, ou des êtres venus du ciel pour aider les humains à développer leurs civilisations. Comme les chercheurs modernes ne peuvent pas vérifier ces faits de façon directe, il est impossible de déterminer leur véracité. Cependant, la plupart des ufologues se concentrent sur l'étude des observations OVNI remontant jusqu'au début du XXè siècle.

Dans les années 1890, des personnes de toute l'amérique du nord ont observé d'étranges vaisseaux en forme de dirigeables, dotés de phares extrêmement puissants, qui survolaient leurs villes et leurs fermes. Certaines personnes affirment qu'ils ont rencontré les pilotes de ces vaisseaux. Les chercheurs divergent quant à l'authenticité de ces rapports. De nombreux enquêteurs pensent qu'il s'agit de farces perpétrées par des "clubs de menteurs" ou des histoires à sensation écrites par des journalistes inventifs désireux d'augmenter leurs ventes. Quelques ufologues, cependant, sont convaincus que ces "vaisseaux" représentent les premiers témoignages OVNI fiables de l'histoire.

Pendant la deuxième Guerre Mondiale, des pilotes observèrent d'étranges boules de feu lumineuses qui volaient au côté de leur appareil. Ils les appelèrent " foo-fighters ", terme dérivé d'une expression (Il n'y a pas de fumée sans feu - where there's foo, there's fire), de Smokey Stover, une bande dessinée très populaire à l'époque. Au début, le commandement allié pensait que ces foo-fighters étaient des engins de surveillance ou des armes secrètes allemandes. Ce n'est qu'après la guerre qu'ils s'aperçurent que des pilotes allemands avaient aussi observé des boules de feu, et qu'ils croyaient que c'étaient des engins secrets britanniques ou américains!

Durant l'été et l'automne 1946, un certain nombre d'objets aériens bizarres furent observés au-dessus de la Suède et de la Norvège. Ils ont été baptisés " fusées fantômes " et on croyait que c'étaient des armes secrètes russes développées à partir du programme allemand de développement de fusées militaires. Le Ministère de la Défense suédois établit que 80 % des fusées fantômes pouvaient s'expliquer par des phénomènes naturels, mais environ 200 cas ne pouvaient s'expliquer ni par un phénomène naturel, des appareils Suédois ou Soviétiques, ou des erreurs d'observation.

Bien que les observations de " vaisseaux " et de " foo-fighters " soient plus détaillées et crédibles que les anciennes légendes d'étranges "prodiges" vus dans le ciel, de nombreux ufologues se demandent si l'on peut les considérer comme de véritables rapports OVNI. En conséquence, de nombreux chercheurs disent que l'ère des OVNI modernes a commencé le 24 juin 1947, avec l'observation du pilote et homme d'affaires Kenneth Arnold. Alors qu'il volait avec son petit avion le long des monts Cascade dans l'état de Washington, Arnold a vu neuf objets en forme de croissant volant au dessus des montagnes. Bien qu'il ne les vît que trois minutes et demi, Arnold sut que ce n'étaient pas des avions ordinaires. Il transmit son rapport par radio, et, lorsqu'il atterrit à l'aéroport, les journalistes l'attendaient pour lui poser des questions. Il décrivit les mouvements des objets comme " comme une soucoupe qui ricoche sur l'eau ". C'est de là qu'est venu le terme "soucoupe volante".

Comment peut-on reconnaître un faux en matière d'OVNI?

Bien qu'il y ait eu, ces dernières 40 ans, des dizaines de milliers de rapport OVNI, moins de 1% ont été établis comme étant des faux. Pour la plupart, des enquêteurs compétents ont su reconnaître les faux presque immédiatement. Le type de mystification le plus commun est celui qui consiste à attacher une bougie ou une fusée éclairante à un ballon gonflé à l'hélium. En de rares occasions, des mystification plus élaborées ont eu lieu, nécessitant des enquêtes plus approfondies.

Pour éliminer les possibilités de mystification, on doit examiner la crédibilité des témoins, les détails du rapport, et toute preuve physique, surtout les photos. La validité et la fiabilité de ces éléments doit être certifiée avant qu'un enquêteur puisse avoir confiance dans les faits. La fiabilité d'un témoin peut se vérifier en interrogeant les voisins, les amis, les parents, les collègues de travail et autres associés. En particulier, un enquêteur cherche à déterminer si la personne a la réputation d'être responsable et sincère, ou celle d'être un farceur, blagueur ou mystificateur.

es enquêteurs examinent aussi le rapport OVNI pour déterminer s'il existe des affirmations incroyables, ou de patentes incohérences. Par exemple, existe t il dans le rapport des éléments propre à la science-fiction ou si inhabituels qu'ils n'apparaissent pas dans d'autres rapports OVNI. Le témoin affirme t il avoir vu l'OVNI plusieurs fois, bien qu'on ne puisse pas trouver d'autres témoins ? Le témoin affirme t il que d'importantes preuves ont mystérieusement disparu ou ont été prises par des " agents du gouvernement ". Bien que de tels faits ne puissent pas prouver qu'il y ait eu mystification, ils peuvent semer le doute sue le rapport et doivent être pris en compte durant l'enquête. Finalement, l'enquêteur doit examiner les preuves pour voir si elles ont été trafiquées, altérées ou falsifiées. Si elles paraissent fausses, ou si on peut les expliquer par des causes plus prosaïques, un doute plane sur leur validité. Souvent un ufologue expérimenté peut déterminer si une photo d'OVNI est un faux au premier coup d'¦il. Des indices, tels qu'une importante différence de netteté entre l'image de l'OVNI et les objets au premier plan ou à l'arrière plan, peut indiquer une mystification. Les mystifications peuvent aussi être traquées par analyse informatique. Les techniques d'analyse peuvent révéler des fils de soutien, ou des ficelles, et peuvent fournir des informations quant à la forme, la densité et la matière réelle de l'objet.

Souvenez vous, lors de toute enquête, vous devez examiner les preuves à fond et de manière critique. Plus on trouve de preuves non-fiables, et plus il existe de doute sur la validité du témoignage. Une règle à appliquer est que chaque fois que dans une enquête il apparaît quelque chose qui semble trop beau pour être vrai, c'est certainement trop beau pour être vrai (c'est aussi vrai dans la vie, et non pas seulement en ufologie). Aussi n'abandonnez jamais votre esprit critique.

A quoi ressemblent les extraterrestres. D'où viennent-ils?

A quoi ressemblent les extraterrestres. D'où viennent-ils ?

Parce que nous ne sommes pas sûrs que les OVNI soient des vaisseaux spatiaux, nous ne pouvons pas être sûrs que des extraterrestres nous rendent visite depuis d'autres planètes. La plupart des ufologues débattent du fait qu'il n'y ait pas assez de preuves pour démontrer que les OVNI sont vraiment des vaisseaux spatiaux pilotés par des extraterrestres intelligents. Parmi les rapports de rencontres avec des extraterrestres (rencontres du 3ème type, ou RR 3), il y a une grande diversité de descriptions. Certains décrivent des êtres qui ressemblent beaucoup aux humains. En fait, ils disent que ces extraterrestres pourraient facilement se fondre dans la foule de n'importe quelle rie de n'importe quelle ville du monde. Ces types d'extraterrestres sont parfois appelés nordiques, car ils ressemblent beaucoup aux personnes habitant l'Europe du nord. D'autres rapports parlent de petits êtres gris aux grands yeux en forme d'amande, et à la tête large et disproportionnée. Ces extraterrestres ont été appelés " Gris ". Les Gris sont parfois divisés en sous-groupes dépendant de leurs autres caractéristiques physiques, telles la taille. En quelques occasions, les témoins racontent avoir rencontré des créatures ressemblant à des robots ou à des androïdes. Il n'y a que dans les cas les moins coûtants que les témoins racontent avoir vu des créatures monstrueuses, souvent décrites dans les films populaires sur les extraterrestres (les êtres dans l'illustration sont ceux décrits dans le livre " Rencontre à Buff Ledge " de Walter Webb).

Il y a de nombreuses théories concernant le lieu d'origine des extraterrestres, mais il n'y a pas de preuve absolue. Certaines personnes spéculent que les extraterrestres viennent d'autres planètes, alors que d'autres disent qu'ils viennent d'une autre dimension L'idée que les occupants des OVNI sont des voyageurs du temps venant de notre propre futur est aussi une possibilité. L'indice le plus intrigant à propos de l'origine des extraterrestres provient du récit de l'enlèvement en OVNI de Betty et Barney Hill, en 1961. Lors de leur enlèvement dans un OVNI, On a montré à Betty Hill une carte en trois dimensions d'un groupe d'étoiles. Elle redessina cette carte plus tard, sous hypnose. Des années après, une institutrice de l'Ohio, Marjorie Fish, fit de nombreuses maquettes de groupes d'étoiles de notre partie de la galaxie et les compara à la carte de Betty Hill. Elle trouva enfin une correspondance et conclut que les deux principales étoiles montrées dans cette carte étaient les étoiles jumelles Zeta Reticuli I et II. Il est intéressant de noter que ces étoiles sont identiques au soleil et pourraient très bien avoir des planètes du type de la Terre orbitant autour d'elles. Dés planètes qui pourraient héberger de la vie intelligente.

Y a t-il eu des personnes blessées par des OVNI?

Des gens rapportent parfois avoir ressenti de la douleur ou avoir été blessé lors d'une rencontre avec un OVNI ou lors d'un enlèvement. Les effets physiques incluent l'irritation des yeux, les " coups de soleil ", les coupures, et les nausées. Après la rencontre, les témoins peuvent faire des cauchemars et avoir des crises d'anxiété. Ils peuvent aussi subir des changements de personnalité, ou des changements dans leurs croyances au sujet d'éléments importants de la vie. Les témoins, et spécialement les personnes enlevées, font part de rencontres OVNI ultérieures ou d'expériences relevant du paranormal, telles que les poltergeists ou le développement de pouvoirs psychiques.

Un des cas les plus célèbres de rencontre OVNI suivie de blessures est arrivé à deus femmes, Betty Cash et Vicky Landrum, et au petit-fils de Mme Landrum, Colby, alors qu'ils conduisaient sur une route déserte du Texas en décembre 1980. Ils virent devant eux un énorme objet brillant en forme de diamant de la base duquel sortaient des flammes. Cash arrêta la voiture et sortit pour voir l'OVNI de plus près. De l'objet émanait une intense chaleur qui ramollissait le tableau de bord de la voiture. Terrifiée, Cash retourna à la voiture puis, avec les autres, regarda l'OVNI s'éloigner. Alors qu'il partait, une escadre d'hélicoptères apparurent et entourèrent l'OVNI. Les témoins virent l'OVNI et les hélicoptères s'éloigner et disparaître au loin. Lorsqu'ils rentrèrent chez eux, tous ne se sentaient pas bien. En quelques heures, ils développèrent des signes de brûlure, des nausées et de la diarrhée. Les symptômes de Betty Cash furent les plus sévères. Elle consulta un médecin et fut hospitalisée comme victime de brûlures. Le médecin conclut qu'elle présentait des signes d'irradiation. Les témoins attaquèrent le gouvernement américain en justice, le jugeant responsable de leurs blessures. (Ils avaient identifiés les hélicoptères comme étant des Chinook à deux rotors, de l'armée américaine). Leurs procès fut perdu, car ils ne purent jamais prouver que l'OVNI ou les hélicoptères étaient des appareils appartenant ou utilisés par le gouvernement des États Unis.

Le gouvernement américain étudie t-il les OVNI ?

Le gouvernement des USA étudie t il les OVNI ? A l'heure actuelle, le gouvernement des États-Unis n'est pas officiellement impliqué dans l'étude des observations des OVNI, même s'il y a de nombreuses preuves que les agences gouvernementales continuent d'avoir un intérêt secret sur le sujet. Au cours des quarante dernières années, toutefois, il y a eu des différents projets et des équipes d'étude investigatrices qui ont examiné les preuves des OVNI, au moins superficiellement. Puisque un OVNI est un phénomène aérien, entre 1947 et 1969 l'armée de l'air des USA (USAF) a été chargée d'organiser différents projets pour étudier les témoignages OVNI. Le plus célèbre d'entre eux est le "Projet Livre Bleu" (Project Blue Book), qui a existé de 1952 à1969. Malgré le grand nombre de rapports d'observations au cours de cette période, dont de nombreux témoignages par des pilotes civils américains et des membres du personnel technique, l' USAF a continué d'affirmer que les OVNI n'existaient pas. Les militaires considèrent les témoignages OVNI sérieusement seulement au cas où ils pouvaient être utilisés pour tromper et anéantir les opérations de renseignement et les systèmes de communications, de sorte que l'Amérique soit vulnérable à des attaques surprises ou prise au dépourvu par d'autres puissances étrangères.

Des experts militaires ont admis la possibilité que l'Union Soviétique, avec l'aide de quelques savants allemands, était en train de développer des technologies beaucoup plus puissantes que celle des États-Unis. Donc, l'Air Force en conclut que les témoignages OVNI auraient du être bien étudiées jusqu'au moment où ces possibilités ne seraient plus valables. Par les enquêtes, l'USAF a expliqué de nombreuses observations et les a classées comme des phénomènes naturels ou des avions conventionnels. Toutefois, il n'a pas été possible d'expliquer des centaines d'autres observations OVNI, si facilement.

En 1966 il y a eu une vague d'observations spectaculaires d'OVNI dans toute l'Amérique dont on a beaucoup parlé sur les journaux et à la télévision. Les leaders politiques, en particulier les représentants au congrès, ont été pressés par leurs électeurs qui demandaient des explications, d'une façon insistante. Une commission du congrès fut chargée de faire une enquête sur toutes les observations d'OVNI, et l'USAF fut chargée de résoudre cette question une bonne fois pour toutes. En toute réponse, l'USAF s'accorda avec l'Université du Colorado pour réaliser ce que on espérait être l'étude définitive sur le phénomène OVNI, un étude qui aurait une bonne fois pour toutes expliqué la question. Le projet fut conduit par le Professeur Edward U. Condon, un physicien célèbre qui avait déjà manifesté des points de vue négatifs sur l'existence de la vie sur d'autres planètes, et même sur l'existence des OVNI. Plusieurs membres de l'équipe du Colorado (qui fut nommée Rapport Condon) accusèrent Condon de conduire l'étude sans ouverture d'esprit et avec une optique tout à fait partiale, et en cela de fausser l'enquête même. Malgré les controverses soulevées, en particulier après que différents membres de la commission furent licenciés et que le congrès ait organisé son propre symposium sur les OVNI, le Rapport Condon affirmait que 21 ans d'études des OVNI n'avaient abouti à rien et n'avaient rien apporté à la connaissance scientifiques, donc d'autres recherches n'auraient pas été justifiées du tout. D'autres affirmaient que la conclusion du Rapport Condon ne suivait pas les données de l'étude et qu'elle était une véritable honte dès le début. Malgré la controverse sur le Rapport Condon, l'USAF en utilisa le résultat final pour abandonner le Projet Livre Bleu en 1969 et en détruire son intérêt pour le sujet OVNI.

Malgré la suppression du projet, beaucoup d'ufologues croient encore que le gouvernement a des fichiers importants sur les OVNI et qu'il continue à conduire des recherches secrètes sur les observations. Leur avis est renforcé par le fait que les agences de renseignement des États-Unis ont publié des documents montrant qu'ils collectaient des informations sur les OVNI encore classifiées "Top Secret". Le gouvernement ne permet pas l'accès du public a ces documents, malgré les d'essais des ufologues à travers la "Loi sur la liberté de l'information" ou FOIA (Freedom of Information Act), créée pour donner aux citoyens américains le droit d'accéder à n'importe quel document gouvernemental, à moins que cela ne soit une menace pour la sécurité nationale.

En réponse à l'hésitation du gouvernement à délivrer les documents OVNI, le groupe OVNI "Ground Saucer Watch" commença une action légale pour obtenir la publication des documents sur les observations des OVNI au dessus des bases militaires au cours des années 70. Mais le Ground Saucer Watch eut des difficultés financières et la cause fut reprise par le CAUS ou "Citoyens contre le secret sur les OVNI" (Citizens Against UFO Secrecy). Même si le CAUS affirma que la délivrance d'informations officielles OVNI n'aurait absolument pas menacé la sécurité nationale, les agences de renseignement des USA répondirent que leur opérations auraient été mises en danger par cette délivrance. Même quand le CAUS mit en évidence que le but était d'obtenir des informations sur les OVNI et pas d'autre matériel lié aux opérations secrètes des États-Unis, le gouvernement refusa obstinément de délivrer ces informations. En plus, le juge fédéral Gerhardt Gesell trancha en faveur du gouvernement, en fournissant des arguments valables à l'appui de la thèse des raisons de sécurité nationale. Le CAUS protesta contre cette décision en affirmant que cette décision était injuste et en mettant en évidence que on n'avait donné au juge qu'un résumé expliquant les raisons pour lesquelles le gouvernement ne pouvait pas délivrer ces documents, des documents qui étaient absolument nécessaires au juge même pour prendre une décision à cet égard. Malgré l'échec (la cause fut perdue), le CAUS continue à travailler pour la délivrance des documents gouvernementaux OVNI par le biais de la "Loi sur la liberté de l'information" ou FOIA .

Qu'est-ce qu'un OVI?

Un OVI est un Objet Volant IdentiÞé. Il s'agit d'un objet naturel ou produit par l'homme que les gens voient comme un OVNI. Environ 90%-95% de tous les rapports sur les OVNIs sont en realité un OVI. Les gens parlent d'objets naturels ou ordinaires en termes d'OVNI parce qu'ils ne les reconnaissent pas,à cause de conditions atmosphériques bizarres, parce qu'ils sont ignorent leur nature, ou encore à cause de la rareté du phénomène naturel en question. Par exemple, beaucoup de personnes ont parlé d'un OVNI en observant la plante Vénus, ignorant que cette planète était très brillante pendant certaines périodes de l'année. Les étoiles qui se trouvent près de l'horizon sont souvent prises pour des OVNI parce que des turbulences atmosphériques et thermiques (des colonnes d'air chaud) les font briller rapidement avec des couleurs rouge et bleu. Les étoiles mêmes peuvent apparemment bouger d'avant en arrière à cause de la trémulation. Il s'agit d'un phénomène psychologique qui arrive quand les mouvements des yeux d'une personne créent l'illusion qu'un objet brillant vu sur un arrière plan noir et sans encadrement, est en train de bouger.

Pour distinguer entre un OVI et un OVNI, l'enquêteur doit recueillir le plus grand nombre d'informations sur l'observation, en faisant attention ne pas pousser les témoins à raconter de faux détails. Il est quand même important que les observations des OVNIs soient étudiés immédiatement après l'observation, de façon à ce que l'on prenne en considération toutes les informations importantes pour l'explication de l'OVNI.

Il est important de remarquer qu'il y a eu une baisse draconienne des observations, aussi bien des OVNI que des OVIs, au cours des dix dernières annes. Les gens ne parlent plus de Vénus ou d' avions publicitaires, par exemple, en termes d'OVNIs. Il y a en ce moment differentes études dont le but est de chercher la raison de cette baisse de rapports OVNI, des recherches qui peuvent éclairer la nature de ceux-ci. Si un OVNI n'est que le résultat d'erreurs de perception d'objets naturels ou contruits par l'homme, comme plusieurs sceptiques le disent, pourquoi les gens ne font-ils pas ces erreurs aujourd'hui? Si les observations des OVNIs sont le résultat d'états psychologiques, peut-t-on afÞrmer par conséquent que les gens voient mons d'OVNIs aujourd'hui parce qu'ils sont psychologiquement plus sains? Si les OVNIs ne sont que des phénomènes naturels rares ou méconnus, qu'est-ce qui est arrivé au milieu terrestre pour produire ce déclin des observations? La réponse à cette question et à d'autres pourrait apporter les pièces manquantes au grand puzzle des OVNIs.

uels sont les cas les plus intéressants ?

Les cas les plus intéressants pour apprendre davantage sur les OVNI sont ceux qui impliquent plusieurs témoins et ceux où les OVNI laissent quelques traces ou quelques effets physiques. Les cas de traces physiques comprennent des traces au sol ou des effets électromagnétiques et ils sont appelés Rencontre Rapprochées du Second type (RR-2). Quand un OVNI est observé et enregistré sur le radar en même temps, alors on parle d'un cas de observation Radar-Visual Signition (R-V).

Un des plus célèbre cas de RR-2 est arrivé en 1971 à Delphos, Kansas, où un jeune homme, Ronald Johnson, vit un objet lumineux qui bougeait au sol. Tout à coup l'objet prit son vol et s'éloigna à grande vitesse en laissant sur place un anneau de feu . Les analyses démontrèrent qu'il y avait eu des changements dans la structure physique et chimique du sol, des altérations qui ont duré plusieurs mois.

Le cas le plus discuté de R-V s'est produit en 1952 dans le ciel de Washington, D.C., où des contrôleurs de vol suivirent sur les radars le tracé d'un OVNI et un pilote de l'USAF repéra des lumières bizarres qui entourèrent son avion. L'aéronautique militaire expliqua que aussi bien les images radar que les lumières bizarres étaient en réalité les conséquences d'inversions thermiques: c'est une explication très improbable, d'après plusieurs savants.

Un autre cas de R-V est arrivé le 17 juillet 1957. Un bombardier de l'Air Force, un RB-47 suivit un OVNI pour 700 milles à travers quatre états, du Mississippi en Oklahoma. Pour une heure et demi l'objet fut toujours sous le repérage de l'équipage et repéré aussi par l'appareillage électronique de l'avion et par le radar de bord qui en enregistra le tracé. Puisque nombre de témoins confirmèrent l'observation, et puisque il y avait les tracés des radars et l'observation a eu une très longue durée, beaucoup de chercheurs OVNI ont interdit l'hypothèse de l'illusion d'optique et du mauvais fonctionnement du radar. Le cas du RB-47 est encore irrésolu.

Récemment, les cas les plus intéressants de Radar-Visual sont parvenus de la Belgique, où des OVNI de forme triangulaires ont été vus par le personnel civil et militaire et enregistrés sur les radars. L'armée de l'air belge en a divulgué les traces radar qui montrent des objets sur le point de exécuter des man¦uvres incroyables, certainement beaucoup plus vite que n'importe quel avion conventionnel.

Où et quand voit-on le plus d'OVNI ? Y-a-t-il eu des observations près de ma ville?

Y a-t-il eu des observations près de ma ville? L'observation des OVNI est un phénomène qui arrive à l'échelle mondiale, avec des rapports et des témoignages de tous les pays. Certains pays, toutefois, en enregistrent davantage que d'autres: un très grand nombre nous arrive des Etats-Unis, Argentine, Brésil, Angleterre, France, Italie, Espagne, Belgique et Russie. Par contre, très peu d'observations (en raison du nombre de la population) arrivent du Mexique, Allemagne et Inde. Personne ne sait pourquoi le nombre d'observations OVNI change de cette façon de pays à pays: il nous faut considérer des facteurs culturels, religieux et politiques.

Aux Etats-Unis, les OVNI sont observés dans presque tous les états: le plus grand nombre nous arrive toutefois du nord-est et du sud-est du pays. En général il s'agit de campagne, petites villes ou de centres proches des installations militaires. Statistiquement, il a été observé que les observations arrivent à environ 21.00 heures avec un autre pointe à 3.00 heures de la nuit. Elles sont équitablement réparties pendant toute la semaine, avec des pointes dans le mois d'été, particulièrement au mois de juillet. Dès le début de l'ère moderne des OVNI, un très grand nombre de observations a été rapporté aux Etats-Unis (les "vagues") au cours des ans 1947, 1952, 1957, 1966 et 1973.

Pour découvrir s'il y a eu d'observations près de votre ville, vous devrez mener des enquêtes. Demandez à vos proches ou à vos amis s'il leur est jamais arrivé de voir des OVNI. Vous vous étonnerez du nombre de personnes en ont vus mais ne l'ont jamais dit. Consultez les journaux locaux, surtout les éditions publiées pendant les années "vagues", à la recherche de nouvelles et d'articles sur la zone des observations. Beaucoup de bibliothèques ont des collections de vieilles revues utiles à lire. Enfin, lisez le plus grand nombre de livres sur les OVNI possible: vous pourrez découvrir un reportage sur les OVNI exactement sur votre lieu de résidence.

Utilise t-on des ordinateurs pour étudier les OVNI ?

De nombreuses histoires d'observations OVNI ont été enregistrées sur un base de données appelé UFOCAT. Le base de données UFOCAT a été créée par Dr. David R. Saunders et ajoutée au projet OVNI Condon à l'Université du Colorado à la fin des années 60. Puis elle a été continuée par le Dr. Saunder et par le CUFOS jusqu'en 1980 quand l'UFOCAT avait environ 106.000 enregistrements. Le projet UFOCAT est resté inactif pendant 10 ans et il a été récemment réactivé par le Dr. Donald Johnson, un ex-collaborateur du Dr. Saunders et membre du CUFOS. A l'origine, l'UFOCAT a été mis en mémoire sur un ordinateur géant, maintenant il peut être implantée sur un ordinateur personnel et, même si la base de données manque de plusieurs cas des années 80, elle est encore la base informative sur les OVNI la plus grande et fiable du monde. Il y a parfois même eu des tentatives d'y enregistrer tous les cas non-enregistrés. La base de données UFOCAT a des champs pour enregistrer des informations sur de dizaines de références: dates, lieux, temps atmosphérique, nombre de témoins, effets sur les témoins, type, taille, forme et man¦uvres des OVNI. Elle ne comprend pas les détails narratifs des cas d'observation OVNI mais elle en enregistre les informations suivant un système programmé par le Dr. Saunders. La base de données UFOCAT a été utilisée par un grand nombre de chercheurs célèbres pour étudier les lieux, les temps et le types d'observations OVNI. Ces informations UFOCAT sont disponibles pour les étudiants universitaires et les chercheurs.

Utilise t-on des radars pour surveiller les OVNI ?

Même s'il y a eu des cas où les OVNI ont laissé des traces sur les radars (Radar-Visual Sighting), le radar n'est pas considéré un outil de surveillance pour l'ufologie. Les radars, aussi bien que les systèmes sophistiquées FAA et NORAD, ont beaucoup d'inconvénients qui en limitent la valeur dans le domaine de la recherche OVNI. Un OVNI peut être trop lent pour être repéré ou trop rapide pour apparaître sur les écrans du radar pour une période significative. Les OVNI qui survolent le sol ou bougent de façon bizarre pourraient être filtrés par l'ordinateur du radar et classés comme étant des insectes ou des bruits. En plus, les avions doués de transpondeurs renvoient les signaux radar plus fort que ceux qui n'en ont pas et les radars ne sont souvent réglés que sur les signaux réfléchis par les transpondeurs. Il est même possible qu'un OVNI ne renvoie pas du tout les signaux radar.

Malgré les inadéquations du radar dans la recherche des OVNI, les superviseurs FAA ont enregistré du "trafic aérien bizarre" au cours de manoeuvres opératoires. En plus, la confirmation du radar peut aider à vérifier une observation OVNI, en fournissant les détails sur ses caractéristiques physiques. Un problème pour les ufologues est que la FAA ne conserve les données du trafic aérien que pendant deux semaines et imprimer ces informations par ordinateur peut être très cher. Par conséquent, les données radar ne sont disponibles que pour les cas reportés tout de suite.

Bien que rare, un cas de Radar-Visual est beaucoup plus important et utile pour la recherche et la compréhension du phénomène, que de dizaines d'histoires de lumières nocturnes.

Quelles sont les théories évoquées par les chercheurs pour expliquer les observations d'OVNI?

Il y a trois théories évoquées par les chercheurs pour expliquer les observations d'OVNI. Ils peuvent etre:

  1. le produit d'êtres intelligents;
  2. des phénomènes bizarres mais naturels;
  3. le résultat du besoin des gens de croire en quelque chose de réconfortant ou d'excitant.

La théorie la plus célèbre (particulièrement en Amérique) est que les OVNI sont des vaisseaux spatiaux conduits par des Extra-terrestres (ET) venant d'autres endroits de l'espace lointain. De certaines chercheurs refusent l'idée des véhicules spatiaux et disent qu'il s'agit de autres types de véhicules produits quelque part sur la terre. Ces véhicules seraient en mesure de produire une images holographique que les gens voient et perçoivent comme quelque chose d'inexplicable.Ils pourraient également stimuler le cerveau et créer des hallucinations que le témoin voit comme un véritable OVNI.

Une outre possibilité est que ce que les gens voient comme un OVNI sont des portes ou des trous temporels qui relient entre eux différents points de notre continuum espace-temps et qui sont utilisés par des être intelligents pour se déplacer dans l'espace-temps. Même si elle est la plus populaire, la théorie des êtres intelligents dit que l'intelligence qui se cache derrière les OVNI vient de l'espace lointain. D'autres croient qu'elle naît dans une autre dimension, mais sur la terre. Des chercheurs croient qu'il s'agit de technologies développées par des groupes secrets de savants , qui dépasse de beaucoup les capacités réelles de la science connue.

Toutes ces idées, y comprise la théorie des ET venant de l'espace lointain, manquent encore de preuves certaines. Ceux qui sont sceptiques sur l'existence des OVNI concentrent leur esprit critique davantage contre la première théorie. Ils disent que les distances énormes qui existent entre les étoiles rendent impossible les voyages interstellaires. Ces sceptiques croient que les diverses descriptions des OVNI et de leurs occupants signifient que des groupes d'ETs sont en train de visiter la terre: c'est une théorie qu'ils considèrent impossible. En plus, ils croient aussi que les ETs ne garderaient pas le secret sur leur activités et annonceraient leur présence de quelques façons. Enfin, les sceptiques mettent en évidence le fait qu'il n'y a pas de preuves absolues, telles que de véritables photos ou des morceaux de métal venant d'un OVNI, ce qui prouverait leur existence.

2. La deuxième théorie dit que les OVNI sont des phénomènes naturels. La foudre en boule est un exemple de phénomène rare et complètement inconnu. Les partisans de la lumière réfléchie de la terre disent que la pression géologique sur la croûte terrestre produit de la foudre en boule, c'est à dire des sphères lumineuses de gaz atmosphériques ionisé. Ils croient que les propriétés de ces gaz (appelé plasma) ont des effets étranges sur les gens qui s'approchent d'eux: le plasma peut stimuler des zones du cerveau et produire des hallucinations vives qui pourraient être à la base des cas d'enlèvements.Le opposants disent que la théorie de la foudre en boule ne prend pas en considération toutes les données.

Ils ne croient pas que la pression géologique puisse créer un plasma avec les dimensions, la forme et la durée des cas d'OVNI rapportés. On discute même sur le fait qu'une hallucination, provoquée par l'électromagnétisme, puisse créer les souvenirs des enlevés.

3. La troisième théorie dit que les OVNI sont le résultat de facteurs psychologiques ou sociologiques. Nombre de savants, en particulier ceux qui sont sceptiques sur l'existence des OVNI, sont d'accord en affirmant que tous les observations sont en realité des perceptions erronées de phénomènes naturels ou avions conventionnels. Ces illusions, affirment-ils, résultent de l'ignorance du témoin, de son témperament émotif, de sa santé psychologique, voire ils résultent de conditions du milieu hostiles qui influencent les mechanismes perceptifs de l'individu.

D'autres chercheurs croient que le stress et les bouleversements de la société moderne ont crée le besoin pour beaucoup de personnes de créer un contact avec les OVNI ou ETs. Ils disent que ce besoin existe parce que la société moderne a refusé les valeurs et les croyances traditionnelles, en laissant les individus seuls sans aucun espoir ou instruction. Par leur croyance dans les OVNI en dans des ETs technologiquement avancés, les personnes peuvent avoir leur foi dans quelqu'un ou quelques choses, quelqu'un ou quelques choses qui peuvent aider l'humanité à résoudre ses problèmes et donner un nouveau but à l'existence même du monde .

Les arguments contre cette théorie disent que les témoins décrivent souvent les observations avec exactitude et consistance. Les rapports OVNI qui viennent de personnes dérangées sont rares et facile à découvrir. Toutefois, il y a des personnes qui disent avoir reçu des messages d'ETs et ils ont souvent révèlé ces messages en tombant en transe. Ceci provient sans aucun doute du système de croyance du "contacté" au lieu d'une source objective telle que le phénomène OVNI.

Chacune de ces théories a ses points forts et ses points faibles. A cause de la complexité du phénomène OVNI, les trois théories peuvent expliquer une partie du mystère. L'énigme OVNI ne pourra être expliquée que par d'autres recherches et de nouvelles données.

Y a t il de la vie intelligente sur les autres planètes ?

Même si le Centre CUFOS (Center for UFO Studies) n'est pas engagé à la découverte de la vie intelligente sur d'autres planètes, l'idée que des OVNI soient des vaisseaux spatiaux rend le sujet relatif à l'ufologie. A part les rapports sur la vie dans d'autres planètes, beaucoup de savants sont activement engagés dans la recherche de la vie intelligente à l'aide de radiotélescopes puissants syntonisés et programmés pour recevoir les émissions d'autres civilisations technologiquement avancées. Les projets pour la recherche de vie intelligente extra-terrestre sont nommés par l'acronyme SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence - Recherche d'Intelligence Extra-Terrestre) Un des premier essais pour découvrir de la vie extra-terrestre a été fait par le Projet Ozma (nommé d'après la reine d'Oz) commencé par le radio astronome américain Franck Drake. Le projet a braqué les télescopes pour la capture d'émissions radio venant des étoiles proches et semblables au soleil, telles que Tau Ceti et Epsilon Eridani. Même si des signaux réels qui prouvent l'existence de la vie extra-terrestre n'ont jamais été enregistrés, beaucoup de choses ont été découvertes sur l'univers qui nous entoure. Il y a eu de nombreuses autres tentatives de découverte de signaux extraterrestres, à part le projet Ozma. Ceux d'entre eux qui a la plus longue durée de vie est celui entamé par l'Université d'état de l'Ohio.

Malgré le manque de succès dans la recherche de signaux extra-terrestres, d'après beaucoup d'astronomes il y a beaucoup de probabilités qu'il y ait de la vie extra-terrestre. Cet affirmation se base sur l'équation Drake, nommé d'après Frank Drake, qui l'a conçue pour stimuler le débat sur la recherche de la vie intelligente extra-terrestre. Dans l'équation il y a sept facteurs utilisés pour établir le nombre probable de civilisations technologiquement capables et désireuses de transmettre et de recevoir des signaux radio. Ces facteurs impliquent le taux de naissance de nouvelles étoiles, le nombre de planètes autour d'une étoile, les planètes en mesure d'accueillir la vie, les milieux favorables à la vie intelligente, les sociétés communicantes et le laps de temps nécessaire au cycle vital d'une civilisation.

Plusieurs savants ont même commencé à spéculer sur la possibilité que les civilisations extra-terrestres soient déjà en contact entre eux, en particulier dans des zones de la galaxie où les étoiles sont très proches les unes des autres. Les activités de ces sociétés cosmiques hautement avancées pourraient être détectées de la terre, et elles pourraient être les preuves que le projets SETI sont en train de chercher si assidûment.

Quelques savants ont refusé l'idée qu'il y ait de la vie extra-terrestre. La théorie qui explique le mieux cet avis est celle d'Enrico Fermi (connue avec le nom de paradoxe-Fermi) selon laquelle s'il y avait vraiment dela vie extra-terrestre dans l'univers, ils (les extra-terrestres) seraient déjà sur terre. Donc, où sont-ils? En bref, elle dit que s'il y avait de la vie extra-terrestre on aurait déjà eu les preuves de son existence, parce que l'âge même de la terre aurait donné aux extra-terrestres tout le temps nécessaire pour nous joindre. Évidemment, s'il y a des extra-terrestres quelque part, ils auraient en réalité beaucoup de raisons de ne pas nous contacter. Ou, très simplement, ils auraient pu décider de ne pas le faire. Et encore, il y a la possibilité que les extra-terrestres soient déjà arrivés sur la terre. Beaucoup de savants engagés dans les projets SETI, toutefois, n'ont pas démontré assez d'intérêt en examinant les données OVNI de façon à tester cette hypothèse.

Que dire aux sceptiques qui ne croient pas aux OVNI ?

L'étude du phénomène OVNI ne devrait pas inclure le fait d'y croire ou pas. Les ufologues sérieux ne veulent pas convaincre les gens d'y croire. Ils veulent seulement démontrer que le phénomène OVNI - quel qu'il soit - mérite une étude scientifique sérieuse. Le problème pour les ufologues est de faire face à l'ignorance qu'il y a encore sur le sujet. Même les sceptiques les plus instruits, souvent des professeurs d'université, sont inconscients des preuves qu'il y a sur les OVNI, de la littérature sur le sujet, de l'histoire de l'implication du gouvernement et des enquêtes civiles, pour ne pas parler des détails des cas les plus importants. En effet, les ufologues sérieux sont souvent les personnes les plus sceptiques: ils connaissent plus que n'importe quelle autre personne, le pour et le contre de l'étude des OVNI.

Les sceptiques souvent s'acharnent contre l'étude des OVNI basée sur les rapports qui ne fournissent pas de preuves en affirmant que c'est fort improbable que les ETs ont visité la terre à chaque fois qu'une observation OVNI s'est produite et que les OVNI vus par plusieurs personnes proviennent de besoins religieux ou émotifs. On devrait conclure que simplement parce que les savants n'étudient pas les OVNI, les OVNI n'existent pas. En peu de mots, étant donné que les savants n'étudient que des sujets académiquement acceptables, avec plusieurs données certaines et nombre de preuves, ils peuvent puiser aux fonds du gouvernement et aux sources privées.

Voilà des conseils pour ceux qui restent sceptiques sur les OVNI: Lisez les ¦uvres de littérature OVNI sérieuses et importantes;

  • Documentez vous sur les enquêtes OVNI et sur les équipes de recherche;
  • Connaissez les faits qui se cachent derrière le phénomène;
  • Étudiez les données et ne mélangez pas les faits avec la spéculation;
  • Examinez les méthodes de recherche et les motivations des sceptiques.

Remember that honest and serious skepticism requires an understanding of the data, relevant scientific and social research, and the world-wide history of the UFO mystery.

Que faire lorsqu'on voit un OVNI?

Tout d'abord appelez d'autre personnes et faites-les participer à l 'observation: plus grand est le nombre de témoins, plus de possibilités existent que l'observation soit crédible aux yeux des enquêteurs. Deuxièmement observez avec attention. Si vous avez un appareil photo, prenez des photos de l'objet en y incluant les objets connus sur l'arrière plan. Incluez l'observation OVNI: forme, taille apparente et distance, lumière, couleurs, direction, vitesse, trajectoire, mouvement, actions, sons et mode de l'observation. Faites un dessin de l'OVNI, même si vous avez pris des photos, et faites une carte de la zone où s'est produite l'observation. Si l'OVNI a laissé des traces physiques ou des effets sur le milieu environnant, protégez les preuves de façon à les faire analyser par les chercheurs. Enfin, la chose la plus importante est de contacter le CUFOS pour ficher votre témoignage.

Comment devenir Ufologue?

Il n'y a pas de formation nécessaire pour devenir ufologue. L'ufologie est plus un hobby qu'une profession. Voilà parce que plusieurs chercheurs étudient et travaillent dans ce domaine comme volontaires et ont pris eux mêmes les documents sur les sujet. Vous devriez étudier à l'école et à l'université dans les domaine que vous aimez le plus ou pour lequel vous pensez avoir des dispositions, il vous aidera à comprendre la méthode scientifique et à développer votre esprit critique. Il est impossible de prévoir une branche d'étude particulière: tous les domaines des sciences sociales ou scientifiques peuvent contribuer à faire comprendre davantage le phénomène OVNI, donc la connaissance et la perspective de n'importe quelles études peuvent être utiles pour comprendre le phénomène. Enfin, vous devriez chercher à rencontrer d'autres personnes intéressées par les OVNI, qui pourraient être déjà impliquées dans les enquêtes et dans l'étude du sujet. Ils pourraient avoir des livres et des documents que vous pourriez emprunter et avoir eu des expériences que vous trouverez très utiles pour votre formation.